Historique salarial de joueurs actifs et retirés de la LNH
(depuis  1989)
Entrez le nom de famille et cliquez sur  "Recherche" pour accéder à la base de données HockeyZonePlus

Stats de joueurs actuels et retirés
 (pro/mineur/amateur)
Entrez le nom de famille et cliquez sur "Recherche"pour accéder la base de données hockeydb.com

 

Ou sont-ils? Situation de la ligue en 2005-06
Par Francis Cossette
6 janvier 2006

Alors que ligue nord-américaine de hockey a trouvé une identité un peu plus anglophone au cours de son virage professionnel, plusieurs demandent un retour à l'image locale qui a mit cette ligue pan québécoise au monde. Aujourd'hui des équipes évoluant dans des marchés très majoritairement francophones se retrouvent devant la fatalité de devoir se tourner vers une majorité de joueurs ontariens, des prairies voir même de la Colombie-Britanique. Évidemment, sans tomber dans le racisme, le contact humain direct n'est plus le même entre le partisan et l'athlète.

Exemple flagrant de cette problématique est que faute de trouver la perle rare en son sol, le CRS Express de St-Georges à même dû faire appel à un gardien de but américain natif du Minnesota qui n'avait aucune attache en sol québécois ni canadien. Comble d'ironie, celui-ci s'est même dirigé vers St-Georges de Champlain en Mauricie avant de réaliser que le St-Georges qui le réclamait de si loin était à deux heures trente plus au sud-est vers le Maine. Se fut sûrement un moment d'émotions intenses en compagnie de son amie de cœur de se retrouver dans un si petit village à chercher en pleine nuit un hôtel de neuf étages ou il était attendu!

Comment pourrait-on continuer de demander d'avoir plus de joueurs québécois alors que ceux-ci trouvent contrairement au groupe musical Beau Dommage, que ''ça vaut la peine de quitter ceux qu'on aime pour aller faire tourner des ballons sur son nez''? Force est d'admettre qu'à l'orée d'une si belle carrière, l'attrait de l'étranger et le goût du voyage attire. Combiné au rêve d'avoir un jour ou l'autre une chance de graduer dans un circuit professionnel supérieur cela élimine beaucoup d'appelés par les équipes de leurs propres patelins.

Les équipes de la LNAH n'étant pas affiliées à des équipes de ligues supérieures, il est clair que cela représente un attrait important de moins. Sans avoir des équipes affiliées, pourrait-on avoir quelques joueurs affiliés combinés au noyau de l'équipe? Je m'arrête ici pour penser que si les équipes qui tournent autour d'une vingtaine de joueurs n'avaient que trois ou quatre affiliés plus haut, ce serait un bénéfice considérable pour celles-ci.

Un autre fait qui nuit à la ligue est la conduite éhontée d'une des leurs qui monopolise la volonté des joueurs d'évoluer ailleurs dans la ligue. Si la situation de cette équipe avec son ancien propriétaire Frank Lefrançois ressemblait plus à un exode qu'à un lieu de prédilection pour évoluer, Genex Communication semble avoir trouvé comment séduire et en use à outrance. Bien que la ligue aie adopté un plafond salarial, certains dénigreurs mettent en sérieux doute le respect de celle-ci à respecter le budget. La direction du Radio-X a beau clamer que le charme de son équipe réside en fait dans la position géographique, le marché et l'exposure les sceptiques ne sont toujours pas confondus!

Dans mon questionnement sur la situation précaire de la LNAH s'impose une question. Pourquoi cette ligue qui offre un plafond salarial de loin supérieur aux ligues professionnelles mineures américaines et européennes équivalentes n'attire plus? Aurait-elle perdu ces lettres de noblesses? Serait-ce le méchant fisc? Serait la mauvaise réputation de la ligue avec tout le remue-ménage disciplinaire de la dernière saison mouvementée? Ou ne serait-ce simplement que les gouverneurs, sous la houlette de la haute direction, n'auraient acquiescés que les changements vendus par de belles paroles aromatisées de charme?

Paradoxalement, il semble que chaque décision, chaque modification, chaque choix stratégique de marché aille dans la direction opposée au but visé. Il va de soi que lorsqu'on adopte des lignes directrices on pointe un objectif. Ce but n'est pas atteint. Le tir est raté. On prétend à tort que le retour de la ligue nationale nuise. Pour s'en convaincre, posons-nous la question: pourquoi pendant le lock out les assistances n'ont pas aussi connu l'essor escompté dans la ligue?

Les vent des belles paroles est passé et la poussière de l'évidence retombe car il faudra ajuster son tir. Le semi-pro a aussi repris racines sous la même forme qu'avant. L'appellation n'est plus la même mais la structure l'est. Une ligue dans l'ouest, une ligue dans l'est et il ne manque qu'une fusion de la LHSPAA avec la LCH pour que l'évidence que le semi-pro n'était pas fait pour mourir nous apparaisse.

Y'a-t-il de la place pour 9 équipes professionnelles au Québec? Je me pose la question sérieusement quand je considère que des propriétaires beaucoup mieux nantis n'ont pu garder deux équipes de la ligue nationale dans la même province. Je crois que la LNAH a pris un virage dans un cul-de-sac, qu'elle devra mettre l'embrayage sur le reculons pour redevenir un peu plus ce qu'elle était car les hauts salaires proportionnels au calibre n'attirent même pas dans son créneau de marché.

Auriez-vous par hasard trouver le trouble de la LNAH dans mon article? Si vous avez trouvé CELUI-CI faites moi signe svp! Le problème est qu'il ne s'agit pas que d'une embûche pour attirer des joueurs francophones et québécois de calibre mais d'un ensemble de circonstances défavorables. S'il ne s'agissait que d'un élément du puzzle, il ne suffirait que de bien cerner le problème et de corriger LA situation. Voilà un pourquoi tous ces érudits ainsi réunis n'arrivent pas à solutionner l'imbroglio.

Ou sont les joueurs de hockey de calibre qu'on était si sûr de séduire? Les 'non' se suivent et se ressemblent. Dans certaines de mes prochaines chroniques, je partirai à la recherche de joueurs qui pourraient selon moi évoluer dans cette ligue. Espérons que ce 'scouting' journalistique pourra peut-être aider. Si ce n'est qu'en tant que fan de rêver revoir quelques-uns de ceux-ci un but sera atteint. Certains joueurs sortis des rangs juniors non repêchés bien que talentueux évoluent ailleurs et font tourner des rondelles sous leurs pieds loin de ceux qui les aiment!

Discutez de la LNAH dans la section LNAH du forum HockeyZonePlus.com!

Autres articles LNAH

Article de la saison 2005-06

 

Copyright © 1999-2007 - HockeyZonePlus.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction, complète ou partièle, interdite sans le consentement écrit de HockeyZonePlus.com
Commentaires, questions et suggestions?  Contactez nous!