Historique salarial de joueurs actifs et retirés de la LNH
(depuis  1989)
Entrez le nom de famille et cliquez sur  "Recherche" pour accéder à la base de données HockeyZonePlus

Stats de joueurs actuels et retirés
 (pro/mineur/amateur)
Entrez le nom de famille et cliquez sur "Recherche"pour accéder la base de données hockeydb.com

 

Le Garaga en panne d'émotion!
Par Francis Cossette

12 mars 2005

Depuis les fêtes, soit un peu avant le départ de Pierre Rioux à la sauvette, le Garaga semblait déjà en panne d'émotion. Plusieurs partisans de St-Georges semblent mécontents du travail de Mario Roberge, arrivé de toute urgence faut-il le rappeler! Le Garaga laissé dans le trouble par son pilote de bord, l'ancien bagarreur du Canadien de Montréal qui compte plusieurs années dans le circuit semi-pro et pour le Garaga, a vite sauté dans le feu de l'action mais a hérité d'une équipe au style de jeu qui n'est pas le sien sans la possibilité d'apporter les changements propres à son style.

Le nouvel entraîneur aime jongler avec ses trios plus que son prédécesseur et le temps de glace de chacun a du être ajusté en conséquence. Qui est a blâmer finalement pour le manque d'enthousiasme dans le vestiaire et sur la glace? Le pilote qui s'est sauvé en pleine tempête ou un bon moussaillon appelé en renfort?

Il va sans dire que le manque flagrant de professionnalisme d'un entraîneur qui vise un niveau professionnel plus élevé sera une tâche dure à ôter sur son curriculum vitae. Il n'a pas été capable dans de petites choses sous pression dans un circuit mineur. Un éventuel directeur-général devra y repenser deux fois avant d'engager comme chef quelqu'un qui a craqué en bas de ce qu'il lui demandera. Il va sans dire aussi que l'effet négatif se fait encore sentir sur le moral de l'équipe.

Je me rappelle du premier départ de monsieur Rioux de St-Georges vers un poste d'assistant chez les Remparts de Québec. La pression était devenue tellement grande à St-Georges qu'il n'a pas su faire taire les dénigreurs de par son talent d'instructeur. Il avait dû partir même si pourtant du talent il en a! Les instructeurs de talent qui craquent sous la pression sont légion. Parfois un entraîneur moins talentueux mais plus émotif fait mieux l'affaire plus la saison avance. Je pense à Michel Laurendeau, ex-propriétaire aussi entraîneur des Dragons de Verdun, qui a toujours mené un vestiaire fort en caractère sous pression et qui mené sa troupe à la Coupe Futura. Faudra-t-il que l'ex numéro trente-deux montre le sien?

A Mario de décider son style! Par contre un message s'impose: Le meilleur entraîneur n'est habituellement pas ton meilleur ami malheureusement. Il faut avoir parfois une main forte pour gérer les caprices de chacun et pour passer les messages même aux meilleurs éléments de l'équipe. Cela prend aussi l'appui inconditionnel des dirigeants bien sûr. Il est parfois plus facile de gérer les enfants d'une garderie qu'une équipe d'athlètes adultes!

Il est sur que le Garaga joue bien en dessous de ses capacités depuis environ 5 matchs avant le départ de Rioux. Ce que l'on peut imputer à Roberge n'est que son incapacité à date à relever d'un cran l'émotion au jeu. Roberge a hérité d'un vestiaire en crise comme si Rioux avait en plus saboté le navire avant de sauter par dessus bord!

Je regardais encore les joueurs contre le Chiefs de Laval, qui ne sont plus ce qu'ils étaient, et cela semble pénible. Malgré une victoire ''à l'arraché'', les joueurs n'ont pas le cœur à l'ouvrage, le désir de vaincre n'est simplement pas au rendez-vous! Le moment de la douche semble espéré avant le dénouement final!

Une grosse lacune du Garaga pour les séries se trouve dans le filet. Il ont toujours Mathieu Vachon qui peut sortir un gros match en relève mais pour le numéro trente-neuf, coller une série de bons matchs semble ardu. Quant à Jonathan Forest, il va sans dire qu'il ne livre tout simplement pas la marchandise comme premier gardien avec la Garaga. Il suffit parfois à un gardien de simplement contrôler les rondelles autour du filet par déflexion pour éviter un lancer ou une chance de marquer ce que ne fait pas le numéro quarante du Garaga, sûrement par manque de confiance présentement et depuis un bon bout. Le cerbère attend les rondelles, il semble ébranlé psychologiquement et son équipe en souffre. L'arrêt clé qui stimule ne vient pas et les sapins s'accumulent!

Deux questions se posent: Les joueurs sont-ils simplement épuisé physiquement et psychologiquement du long calendrier pour une équipe semi-professionnelle dans un circuit professionnel? L'accroissement de la robustesse, le nombre de mêlées générales, l'accroissement de gestes disgracieux et tout le ''Vaudeville'' qui a entouré la ligue cette année combiné à un calendrier allongé a-t-il miné le moral de la troupe et un écoeurement s'est il généralisé dans le vestiaire?

Les partisans cherchent parfois la solution rapide et facile de critiquer l'entraîneur mais celui qui semble manifester le plus le désir de vaincre présentement chez le Garaga se trouve derrière le banc. Son problème réel est qu'il n'a pas réussi à transmettre son désir de vaincre à ses joueurs. Il est à espérer pour les représentants de la Beauce d'ici la fin du calendrier et le début des séries possible sur la route leur donne un élan de dernière minute. Quelques matchs loin des critiques pourraient donner un sérieux coup de pouce au moral des joueurs!

Il est clair que le temps n'est pas a l'élaboration de stratégies complexes accompagnées de savants calculs scientifiques! Le temps est à l'émotion et au désir de vaincre!

Discutez de la LNAH dans la section LNAH du forum HockeyZonePlus.com!

Autres articles LNAH

Article de la saison 2005-06

 

Copyright © 1999-2007 - HockeyZonePlus.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction, complète ou partièle, interdite sans le consentement écrit de HockeyZonePlus.com
Commentaires, questions et suggestions?  Contactez nous!