Historique salarial de joueurs actifs et retirés de la LNH
(depuis  1989)
Entrez le nom de famille et cliquez sur  "Recherche" pour accéder à la base de données HockeyZonePlus

Stats de joueurs actuels et retirés
 (pro/mineur/amateur)
Entrez le nom de famille et cliquez sur "Recherche"pour accéder la base de données hockeydb.com

 

LNAH : Les poings sur les « i »s
Par
Paul Saccà
13 septembre 2004

Pour la saison 2004-05, le hockey sénior majeur québécois entame une autre étape de son histoire sous une nouvelle appellation et le statut de ligue professionnelle. Si plusieurs s’interrogeaient sur l’orientation qu’allait prendre le circuit à l’intérieur de ce concept, les premiers matches hors-concours ne laissent aucun doute sur les intentions de plusieurs clubs.

La tendance observée dans les différents camps d’entraînement laisse clairement voir que la rudesse, excessive parfois, sera l’article no.1 au plan de match de plusieurs équipes. Prévisible diront certains observateurs qui devront tout de même garder à l’esprit que c’est justement cette dimension qui aura donné au hockey sénior une popularité qui n’aura fait que grandir au fil des années.

La division ouest a définitivement mis la pédale dans le plancher côté rudesse. Inspirés par les Chiefs de Bob Berger, les Dragons de Verdun se sont bâtis un club féroce et extrêmement rude qui leur a permis d’enlever la coupe Futura, l’an dernier. Statistiquement, avec une moyenne de 66.14 minutes par match (3307 minutes en 50 parties), les Dragons de 2003-04 sont devenus le club le plus puni de l’histoire du hockey, toutes ligues confondues.

Or, les récentes acquisitions du Mission de Sorel et la furieuse bagarre générale dans leur match pré-saison du 5 septembre contre ces mêmes Dragons confirme leur intérêt à entrer dans la danse.

Des heures de plaisir!!!

Le Radio X de Québec est bien résolu à importer la mode dans la section est et ils ont rapidement transmis le message au Garaga de St-Georges dans une foire qui a éclaté en pleine période de réchauffement, le 4 septembre dernier.

Le Garaga a senti la soupe chaude et acquis le rude défenseur Mike Bajurny pour pouvoir valser avec Québec; le Caron & Guay de Trois-Rivières s’est garni des frères Justin et Jaimie Leinhos mais le Radio X mise sur un Jason Hamilton qui dominera facilement sa division sur le plan pugilistique. Avec un Jacques Dubé nettement amélioré dans sa technique de combat, en plus des Richards, Valenti, Roy et Boily, Québec est définitivement le club le plus intimidant de l’Est.

Reste à savoir si cela leur permettra de dominer le puissant Prolab de Thetford, ou le St-François de Sherbrooke qui connaît un début intéressant en matches pré-saison. Malheureusement, les bagarres ne donnent pas de points au classement et tous les clubs qui ont misé sur cette approche devront savoir équilibrer leurs ressources pour espérer obtenir une position avantageuse dans leur section.

La LNAH connaît parfaitement son public et entend bien lui en donner pour son argent. Il suffit de parcourir les différents forums pour connaître les véritables points d’intérêt des amateurs. On constate alors que la finesse et l’habileté sont reléguées à un rôle bien secondaire, cédant élégamment la place à un enchaînement nourri de discussions sur les bagarres et les bagarreurs.

La ligue ne joue pas à l’autruche, la réalité est là et se répète dans la plupart des matches. C’est ce que le public veut et c’est ce qu’on lui donnera.

Puristes s’abstenir…

Autres articles LNAH

Article de la saison 2005-06

 

Copyright © 1999-2007 - HockeyZonePlus.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction, complète ou partièle, interdite sans le consentement écrit de HockeyZonePlus.com
Commentaires, questions et suggestions?  Contactez nous!