Historique salarial de joueurs actifs et retirés de la LNH
(depuis  1989)
Entrez le nom de famille et cliquez sur  "Recherche" pour accéder à la base de données HockeyZonePlus

Stats de joueurs actuels et retirés
 (pro/mineur/amateur)
Entrez le nom de famille et cliquez sur "Recherche"pour accéder la base de données hockeydb.com

 

Les Dragons en hausse de régime, les Chiefs et les Rapides en baisse
Par Maurice Potvin
27 octobre 2002

Mardi à Verdun, Mathieu Benoit, avec son second but de la partie, a permis aux Dragons de Verdun de défaire le Cousin de Saint-Hyacinthe en prolongation par le pointage de 3-2.

Ce fut une partie âprement disputée entre ces deux rivaux. Cette défaite du Cousin rappelle leurs amères défaites du même genre l’an dernier. Le Cousin s’était cependant vengé de la belle façon en éliminant les Dragons au cours de la deuxième ronde des séries.

Ce fut une partie avec du jeu robuste et rapide. Les deux gardiens ont excellé mais Martin Hébert du Cousin fut beaucoup plus occupé avec 49 tirs en sa direction contre 28 pour son adversaire, Martin Brochu.

L’arbitre Tom Smith a décerné 24 pénalités mineures aux deux équipes soit 13 au Cousin et 11 aux Dragons. Il aurait pu en donner plusieurs autres à certains joueurs des Dragons qui ont été chanceux de ne pas aller au cachot plus souvent. L’instructeur Daniel Vincelette a fait part de son mécontentement à l’arbitre et son équipe fut pénalisée en même temps que Smith leur décernait une pénalité à neuvième minute du dernier engagement. Les Dragons n’ont pas été capables de profiter de cette supériorité numérique de deux patineurs pendant deux minutes complètes. Vincelette a aussi reçu une extrême inconduite à la fin du match. Les visiteurs jouaient sans la participation de leur valeureux capitaine, Hughes Laliberté, qui s’est retiré de la partie après quelques courtes présences. Il était indisposé par une grippe intestinale ou quelque chose de la sorte selon un informateur maskoutain.

Vendredi soir à Laval, les Dragons ont remporté une victoire de 5-2 alors que Mathieu Benoit y allait de ses dix-septième et dix-huitième buts de la saison, toujours un sommet dans la ligue. Les Chiefs ont subi une seconde défaite au cours du dernier week-end en baissant pavillon au compte de 3 à 2 contre le Prolab de Thetford qui remportait sa quatorzième victoire consécutive, égalisant ainsi la marque établie par le Garaga de Saint-Georges l’an dernier.

Samedi au Centre Jacques-Lemaire de La Salle, les Rapides recevaient le Promutuel de Rivière-du-Loup. Ces derniers l’ont emporté 6-5 en prolongation sur un but d’un ancien prospect des Rapides, Dominic Rhéaume. Les visiteurs vengeaient ainsi leur défaite de 6-5 en fusillade que les Rapides leur avaient fait subir trois semaines auparavant à Rivière-du-Loup.

Ce fut une bonne partie et les quelques centaines de spectateurs présents quittèrent l’aréna de bonne humeur en dépit de la défaite de leurs favoris. Après deux périodes, les visiteurs menaient 5-2. Les locaux ont fait une spectaculaire remontée au dernier tiers pour ainsi forcer une prolongation en marquant trois buts contre aucun pour leurs rivaux.

Les joueurs du Promutuel ont eu deux vagues de doublé. En première période, ils ont marqué deux buts en 24 secondes dans la dixième minute. Ils récidivèrent au deuxième tiers, avec deux buts en 22 secondes à la seizième minute. Leur cinquième fut un peu cocasse puisque quatre joueurs du Promutuel se présentèrent devant le gardien Carl Benoit alors que tous les joueurs des Rapides étaient derrière le jeu. Je n’avais jamais vu une telle situation de toute ma vie. Je ne veux rien enlever au Promutuel, mais il faut dire que leurs joueurs ont capitalisé sur la présence de quelques défenseurs indignes de jouer régulièrement dans la LHSPQ chez les Rapides. Leur meilleur, Éric Sylvestre n’était pas en uniforme de même que Patrick Lampron qui ne veut simplement plus jouer à La Salle.

J’ai apprécié la performance des Louperivois qui ont de très bons éléments dans leur formation. J’ai l’impression que Dany Lavoie n’a pas connu son meilleur match mais disons qu’il est capable de meilleures performances. Votre capitaine Francis Garand est toujours bon même si ses mises en échec ne sont plus aussi répercutantes que celles du temps quand ils jouaient pour les Rapides à Lachute. Il a cependant envoyé au paradis des rêves Kevin Michon qui voulait absolument se battre avec lui lors d’une mise au jeu alors que Francis ne montrait aucun empressement. Quelques secondes plus tard, cela en fut fait. Kevin sait maintenant qu’il est dangereux de se frotter les oreilles avec Francis. Plusieurs spectateurs furent aussi surpris de la présence de Normand Rochefort, sans doute le plus vieux joueur de la ligue avec ses 41 ans bien sonnés. Normand compense sa perte de vitesse par une très longue expérience et un sens inné du hockey. On sent son grand bagage d’expérience dans la ligue Nationale.

Le travail de la ligne d’Yves Bertrand, Yannick Landry et Carl Paradis fut excellent et ces trois joueurs nous ont donné d’époustouflantes pièces de jeu. J’ai revu le Yves Bertrand avant qu’il aille jouer en France, il y a quelques années. Le trio de Dominic Rhéaume, André Alie et Christian Côté s’est aussi bien défendu offensivement. Denis Leblanc, qui a toujours été un de mes favoris, a principalement joué avec Jean-François Béliveau et Daniel Clermont. Le cœur de Denis y était mais il n’est plus le Denis des meilleures années à Pont-Rouge. Il faut ajouter qu’il jouait avec des éléments d’un troisième trio alors qu’il pivotait un premier trio il n’y a pas si longtemps. Son chef entraîneur reconnaît cependant sa grande valeur car il l’a utilisé à des moments critiques en fin de partie. Sa grande expérience est un actif et une valeur sûre pour le Promutuel. Son acquisition rapportera des dividendes éventuellement.

En dépit de ce que je viens d’écrire, tout n’est pas rose pour le Promutuel qui a un des pires dossiers défensifs de la ligue ayant alloué 72 buts en 14 parties, un peu à l’image des Rapides qui en ont alloué 72 en 15 parties. Il y a beaucoup de travail à faire pour colmater une faille un peu générale. Voyant jouer l’équipe pour la première fois, il m’est difficile de mieux identifier les lacunes. Je signale aussi que les visiteurs en étaient à leur deuxième victoire en 24 heures, ayant défait la veille les As de Québec par le pointage de 8-3 dans un spectacle mettant en vedette Dominic Rhéaume qui avait marqué 5 buts à lui seul, toute une performance digne de mention.

Du côté des Rapides, il faut signaler le travail de François Leroux qui a frappé toute la soirée. Il est dans son élément lorsqu’il frappe car il est l’un des meilleurs dans la ligue pour bien compléter ses mises en échec. Comme d’habitude, les avants des Rapides ont travaillé fort pour compenser les lacunes des défenseurs et ont préparé de belles pièces de jeu qui ont résulté en des buts. La partie ne fut pas robuste puisque les joueurs du Promutuel comme la majorité des clubs de la division de l’Est ne sont pas aussi portés sur la robustesse que ceux des équipes de la division de l’Ouest.

Vers la fin de la partie, Christain Leblanc, du banc des joueurs, adressa des remarques à François Leroux après une sévère mise en échec très légale. J’espère seulement que Christian a appris quelque chose en voyant Leroux jouer car s’il était capable d’en faire autant, il pourrait jouer régulièrement au lieu d’être un simple redresseur de torts pour ne pas en dire plus.

Autres articles LNAH

Article de la saison 2005-06

 

Copyright © 1999-2007 - HockeyZonePlus.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction, complète ou partièle, interdite sans le consentement écrit de HockeyZonePlus.com
Commentaires, questions et suggestions?  Contactez nous!