Historique salarial de joueurs actifs et retirés de la LNH
(depuis  1989)
Entrez le nom de famille et cliquez sur  "Recherche" pour accéder à la base de données HockeyZonePlus

Stats de joueurs actuels et retirés
 (pro/mineur/amateur)
Entrez le nom de famille et cliquez sur "Recherche"pour accéder la base de données hockeydb.com

 

Suspensions sévères pour gestes inacceptables
Par Maurice Potvin
27 septembre 2002

En premier, deux joueurs des Rapides : Billy Frainetti et Patrick Allard

Les joueurs des Chiefs de Laval n’ont pas le monopole des gestes disgracieux. En effet, vendredi le 20 septembre durant une partie à Laval entre les Chiefs et les Rapides de La Salle, deux joueurs des Rapides ont fait un mauvais parti à un jeune spectateur lors d’une altercation avec des spectateurs.

Billy Frainetti et Patrick Allard viennent de recevoir des suspensions pour leurs gestes irréfléchis. Frainetti écope d’une suspension de quinze parties tandis qu’Allard s’en tire avec cinq parties. Selon la décision, Frainetti a frappé au moins un spectateur tandis qu’Allard n’a fait que bousculer quelques spectateurs. Le tout s’est produit durant la partie alors que les deux joueurs des Rapides avaient quitté leur banc pour aller dans un corridor donnant accès à une section réservée à des spectateurs.

Personnellement, je ne m’ennuierai pas du tout de l’absence de ces deux joueurs qui ne font partie de l’alignement des Rapides que pour leur talent pugilistique.

En deuxième, très sévère suspension à Mike Henderson des Chiefs

Le couperet est tombé pour Mike Henderson à la suite des incidents survenus à Saint-Georges samedi le 21 septembre dernier. Il fut le seul joueur à quitter le banc des joueurs, avec 5 minutes à faire dans la partie, pour grimper dans les estrades et s’en prendre à un spectateur. Henderson est suspendu jusqu’au 15 août, 2003 pour cette offense.

Richard Ouellet, soigneur des Chiefs, reçoit le même traitement que Mike pour s’être chamaillé avec des spectateurs.

Au cours du même match, Craig Martin et Chad Richardson ont reçu des suspensions automatiques de trois parties chacun pour des incidents survenus sur la patinoire soit pour dardage dans le premier cas et coup de bâton à deux mains sur le bras d’un adversaire dans le second cas. Le chef entraîneur, Pierre Pelletier, écope aussi de 3 parties de suspension pour ne pas avoir contrôlé mieux ses joueurs et avoir laissé planer des menaces de faire blesser des adversaires.

Pour ceux qui le connaissent peu, disons que Mike Henderson est peut être le joueur le plus complet de la ligue. Il est excellent autant en offensive qu’en défensive, se sert très bien de son corps pour de solides mises en échec, patine très bien et a un puissant lancer. Mais parfois il exagère et il a déjà reçu sa part de suspension dans le passé. Cette fois-ci, il a dépassé les bornes en se rendant dans la foule pour régler le compte d’un spectateur.

Il est très malheureux lorsqu’un incident comme celui impliquant Mike se produit mais ceci n’a aucunement sa place dans notre monde civilisé. Il est inconcevable qu’un individu de 28 ans comme Henderson ne soit pas capable de mieux contrôler ses émotions et pose un geste aussi insensé. Les Chiefs perdent tout un actif et tous les amateurs de la ligue seront privés de voir évoluer un joueur qui donnait un excellent spectacle lorsqu’il se contentait de jouer au hockey. Tous les incidents rapportés ci-haut sont des taches noires pour la ligue. Les différentes administrations devraient prendre les mesures nécessaires que ce genre d’incident n’ait plus lieu du tout à l’avenir. À ce sujet, j’ai une certaine réserve car plusieurs administrations encouragent une certaine violence en engageant de plus en plus des mastodontes pour se battre entre eux pour le plus grand plaisir d’un fort pourcentage de leur clientèle plus assoiffée de bagarres que de voir du hockey bien joué par une grande quantité de bons joueurs.

La violence entraîne la violence. Les joueurs paient par les suspensions pour leurs gestes insensés. D’un autre côté, les directions d’équipes se doivent de faire un bon examen de conscience car elles sont à la base du problème même si elles ne dictent pas directement à des individus, comme Frainetti et Henderson ainsi que Richard Pion du Joliette il y a trois ans à Asbestos, de poser des gestes aussi insensés. Dans le feu de l’action, certains cerveaux ne réagissent comme ceux d’êtres humains raisonnables!

Autres articles LNAH

Article de la saison 2005-06

 

Copyright © 1999-2007 - HockeyZonePlus.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction, complète ou partièle, interdite sans le consentement écrit de HockeyZonePlus.com
Commentaires, questions et suggestions?  Contactez nous!