Historique salarial de joueurs actifs et retirés de la LNH
(depuis  1989)
Entrez le nom de famille et cliquez sur  "Recherche" pour accéder à la base de données HockeyZonePlus

Stats de joueurs actuels et retirés
 (pro/mineur/amateur)
Entrez le nom de famille et cliquez sur "Recherche"pour accéder la base de données hockeydb.com

 

Bras-de-fer entre la direction des Chiefs et celle de la ligue
Par Maurice Potvin
5 mai 2002

 

À la suite d’une assemblée qui eut lieu le 17 avril dernier, la direction de la LHSPQ a annoncé des mesures sévères envers la direction des Chiefs de Laval : amendes lourdes, suspensions de cinq ans pour le directeur-général, Robert Berger, et le vice-président, Yves Ménard, en plus de suspendre à vie le responsable de la sécurité, Benoît Gilbert et tous les membre de son équipe de sécurité ainsi qu’un préposé à l’équipement, Sébastien Burelle, alias Babas. De plus, la ligue prenait en mains le service d’ordre au Colisée de Laval jusqu’à la fin de saison des Chiefs.

Par la voix de son président, Michel Gaudette, les membres du conseil d’administration de la ligue faisaient savoir qu’ils n’avaient plus aucune confiance en la direction des Chiefs pour assurer la sécurité durant les parties des Chiefs à Laval. Le dimanche précédent, de fâcheux incidents survenus à Laval avaient provoqué une fois pour toutes l’ire des instances de la ligue. En d’autres mots, la direction de la ligue a fait ce que Robert Berger, souvent un pitre de bas niveau durant les parties des Chiefs, n’a jamais voulu faire soit un contrôle absolu de la foule et surtout de quelques éléments indésirables qui aiment foutre le trouble lors des parties des Chiefs.

Ceux qui me lisent depuis longtemps savent ce que je pense de ce monsieur Berger. Je n’ai absolument rien contre sa personne mais je lui en ai toujours voulu sur ses agissements au cours des parties de son équipe. Un mauvais contrôle de ses émotions le faisait agir souvent d’une façon un tantinet irrationelle.

Les amateurs de hockey savent tous que le nom de Robert Berger est presque synonyme de hockey senior et qu’il a aidé, à sa façon, à populariser le hockey senior. Mais un côté de son personnage fait qu’il se considère souvent plus important que le produit même. C’est ceci qui a causé, à la longue, une réaction si violente mais nécessaire de la direction du circuit sur une situation qui s’est dégénérée au cours des années.

La direction des Chiefs a peu réagi à la suite de ces actions préférant concentrer ses efforts vers la conquête du championnat. Maintenant que c’est fait, on devrait en savoir plus au cours des prochaines semaines. L’assemblée annuelle de tous les dirigeants devrait sans doute être un forum idéal pour cette équipe d’étaler ses états d’âme. C’est à suivre car il pourrait y avoir des développements très importants au sujet de l’avenir des Chiefs dans la LHSPQ.

Alors que je termine cette chronique, j’apprends que Robert Berger a démissionné comme directeur-général des Chiefs. Il sera remplacé par Richard Savaria, son compère de longue date. Nicole Souligny, est vice-présidente finances. Je crois qu’elle est sa conjointe. Berger demeurera directeur général de la corporation qui gère les activités du Colisée de Laval. Pour ma part, c’est un autre écran de fumée car Berger continuera à gérer les activités de très près même en dépit des restrictions imposées par la ligue. Berger a le hockey dans les veines et ne peut se retirer si facilement! Qui vivra, verra!

Autres articles LNAH

Article de la saison 2005-06

 

Copyright © 1999-2007 - HockeyZonePlus.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction, complète ou partièle, interdite sans le consentement écrit de HockeyZonePlus.com
Commentaires, questions et suggestions?  Contactez nous!