Historique salarial de joueurs actifs et retirés de la LNH
(depuis  1989)
Entrez le nom de famille et cliquez sur  "Recherche" pour accéder à la base de données HockeyZonePlus

Stats de joueurs actuels et retirés
 (pro/mineur/amateur)
Entrez le nom de famille et cliquez sur "Recherche"pour accéder la base de données hockeydb.com

 

Il y a de la fumée à LaSalle, y-a-t'il un feu?
Par Maurice Potvin
7 janvier 2002

On sentait la fumée au Centre Jacques-Lemaire dimanche soir. Y-a-t-il un feu cependant?

Un intervenant a mentionné sur le forum des fans de la LHSPQ que la direction des Rapides de LaSalle avait connu, au cours des derniers jours, des difficultés à rencontrer ses obligations financières envers les joueurs. Le responsable avec les médias et aussi actionnaire des Rapides, Richard Trudeau, a écrit un topo sur le forum disant qu'il y avait eu un léger problème et que le tout serait rectifié dans les prochains jours à la satisfaction de tous. C'est tant mieux.

Les Rapides ont une équipe de plus en plus intéressante à voir évoluer et j'ose espérer que la population de LaSalle appuiera mieux son équipe au cours des prochaines parties car leur encouragement est financièrement vital d'ici la fin de la saison. D'un autre côté, je me demande si a direction de l'équipe connaît bien son marché et a fait les efforts de marketing nécessaires pour amener les amateurs voir son produit.

Si la direction a un certain problème de fonds de roulement, la partie d'hier n'a pas aidé à le corriger. Si on élimine les billets de saison payés au début de la saison, le nombre de billets vendus n'a certainement pas dépassé le chiffre de 250 puisqu'il n'y avait que 372 spectateurs. La loto ½-½ n'a rapporté que $242.00. Les Rapides disputeront leurs deux prochaines parties à l'extérieur de leur domicile : donc aucune entrée de fonds avant la partie du 24 janvier. Ils joueront ensuite cinq de leurs huit dernières parties chez eux. Les adversaires seront Granby, St-Hyacinthe et Joliette qui n'attirent généralement pas de grosses foule. Sorel et Verdun devraient attirer plus. La partie contre Sorel sera jouée un jeudi et cette soirée n'en est pas une de prédilection auprès des amateurs.

Après 17 parties, les Rapides ont joué devant environ 14900, pour une moyenne de 870 personnes par partie. L'an dernier pour le même nombre de parties, ils avaient joué devant 12789 pour une moyenne de 752. Ils avaient attiré 2607 personnes au cours de leurs cinq dernières parties de la saison. Cette année, ils sont assurés de participer aux séries de fin de saison. Il n'y aura pas de course contre les autres équipes si ce n'est que d'essayer de terminer au plus haut rang possible du classement général pour essayer d'obtenir l'avantage de la patinoire si jamais ils accèdent à la semi-finale de division.

En dehors de salaires des joueurs, l'équipe a certainement d'autres échéances monétaires à rencontrer. La situation ne s'améliorera pas tellement et je me demande si les Rapides sont en mesure de passer à travers cette difficile période s'ils sont incapables d'attirer au moins 1500 personnes à chacune de leurs cinq dernières parties du calendrier régulier. Il est fort possible qu'ils doivent lancer un SOS à la direction de la ligue pour obtenir un peu d'aide. Dans le passé, la ligue n'a pas toujours aidé des équipes en difficultés. Je me questionne sur la capacité des actionnaires actuels d'investir plus d'argent dans cette organisation en déclin.

Qu'on se souvienne que dans le passé deux équipes n'ont pas réussi à terminer la saison soit les Jets de Louiseville en 1996-97 et les Dragons du Haut-Richelieu en 1997-98 à cause de problèmes d'ordre monétaire. Dans ce dernier cas, la tempête de verglas avait fait déborder la coupe puisque l'aréna d'Iberville avait été privée d'électricité jusqu'à la fin de janvier. Les joueurs avaient alors vu leur saison terminer jusqu'à la suivante.

Je ne suis pas dans le secret des dieux et n'ai parlé à aucun membre de la direction des Rapides mais il y a des diagnostiques que nous pouvons établir avec un peu de perspicacité. La situation est très critique à LaSalle et la survie de cette franchise ne tient que par un petit fil. Qui osera le couper?

J'ai déjà tout dit l'an dernier sur ce que je pensais de l'administration de Jean-Paul Larivière au point de vue hockey, je n'ai pas l'intention d'en mettre plus et mon opinion à son sujet n'a aucunement changé. Dans la vie, on récolte souvent ce que l'on sème mais quand on utilise une mauvaise semence, on ne peut espérer avoir une bonne récolte!

La direction de la ligue devra faire un sérieux examen de conscience lorsque la saison sera terminée puisque LaSalle n'est probablement pas la seule équipe qui n'est plus capable de suivre la parade. La direction va devoir faire le ménage et repenser la façon de faire les choses en diminuant le nombre d'équipes pour éliminer les canards boiteux.

Autres articles LNAH

Article de la saison 2005-06

 

Copyright © 1999-2007 - HockeyZonePlus.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction, complète ou partièle, interdite sans le consentement écrit de HockeyZonePlus.com
Commentaires, questions et suggestions?  Contactez nous!