Historique salarial de joueurs actifs et retirés de la LNH
(depuis  1989)
Entrez le nom de famille et cliquez sur  "Recherche" pour accéder à la base de données HockeyZonePlus

Stats de joueurs actuels et retirés
 (pro/mineur/amateur)
Entrez le nom de famille et cliquez sur "Recherche"pour accéder la base de données hockeydb.com

 

Les assistances dans la LHSPQ et la survie de certaines équipes….
Par  Maurice Potvin
1 août 2001

Je n'écris ce texte que pour attirer votre attention sur le fait que tout n'est pas toujours rose dans le hockey senior semi-pro d'aujourd'hui mais il ne faut surtout pas conclure trop rapidement sur la survie de telle ou telle équipe.

Dans sa chronique du 25 mars 2001, Gilles Péloquin mentionnait que durant les 308 parties de la saison régulière 2000-2001 de la LHSPQ, les 14 équipes avaient joué en la présence de 406749 personnes. Dans sa chronique du 7 mai, Pélo ajoutait que 142966 personnes avaient assisté aux 74 parties des séries de fin de saison.

En aucun temps la direction de la ligue n'a communiqué au grand public les chiffres pour chaque équipe. Ma curiosité étant piquée au vif, j'ai décidé de faire une certaine analyse à partir des sommaires de chacune des parties régulières et de fin de saison. À la fin de cet article, on trouvera un tableau indiquant la répartition des chiffres pour chaque équipe.

J'ai été en mesure de compiler correctement, à quelques exceptions près, les chiffres pour 9 équipes dont les chiffres étaient clairement indiqués sur chacun des sommaires des parties publiées sur le site de la ligue. Les équipes de Beauport, Pont-Rouge et Sorel ont publié des chiffres pour respectivement 8,12 et 15 parties du calendrier régulier. Les équipes de Laval et Saint-Georges ont publié peu de chiffres : 3 parties pour Laval et 5 pour Saint-Georges. Pour ces 2 équipes, la marge d'erreur peut être de quelques milliers de personnes d'un bord ou de l'autre. Durant les séries, Laval, Pont-Rouge et Saint-Georges n'ont publié aucun chiffre. La marge d'erreur peut être plus grande.

Sur le tableau, on trouve le total pour le calendrier régulier et celui des séries en plus de la moyenne pour chaque équipe.

La première conclusion que tirera le lecteur est sans doute de constater une certaine disparité entre les équipes. La deuxième, les assistances sont généralement de beaucoup supérieures durant les séries si l'on exclue les équipes qui jouaient déjà devant des salles combles. La troisième est sans doute la précarité de certaines équipes qui attirent moins de 1000 personnes.

En lisant les différentes interventions sur les forums d'amateurs, l'on constate que les équipes en meilleure situation financière transigent beaucoup pour s'améliorer continuellement par l'embauchage de nouveaux joueurs de calibre plus élevé ou en faisant des échanges pour obtenir des joueurs bien rémunérés. Il semble aussi que certaines équipes ne font plus le poids et sont incapables de les suivre avec un carnet de chèques beaucoup plus léger.

Personne n'est en mesure de discuter intelligemment de la situation financière d'une équipe car ceci est strictement du ressort des investisseurs de chaque équipe. On peut cependant affirmer que plusieurs équipes sont certainement très désavantagées avec des assistances inférieures à 1000 personnes par partie en supposant que ce chiffre est un minimum requis pour être un peu compétitif avec les équipes mieux nanties.

On peut diviser les équipes de la ligue en 3 groupes selon leur moyenne par partie.

Le premier groupe ( plus de 2000) comprend Laval, Saint-Georges et Thetford. Ces 3 équipes sont assises sur une solide base financière. Aucun problème à l'horizon.

Le deuxième groupe ( entre 1000 et 2000) comprend Joliette, Jonquière, Saint-Laurent et Sorel. Saint-Laurent déménage à Verdun et devrait sans doute améliorer sa situation en attirant de plus grandes foules. Leurs dépenses seront sans doute plus élevées. Sorel a grandement stabilisé sa situation au cours des 2 dernières années. Joliette a gagné 3 championnats en 5 ans mais ne baigne pas dans une mer monétaire. Jonquière doit encourir de fortes dépenses de transport et même payer en partie les dépenses encourues par certaines équipes qui les visitent. Ces deux dernières équipes doivent s'administrer d'une façon serrée car les assistances ont peut-être plafonné pour divers facteurs propres à chacune d'elles.

Le troisième groupe (moins de 1000) est formé d'Asbestos, Charlesbourg, Granby, LaSalle, Pont-Rouge, Saint-Hyacinthe et Windsor. Certaines équipes de ce groupe représentent des cas plus problématiques. La nouvelle franchise de Rivière-du-Loup n'est pas incluse dans mes considérations.

Les équipes d'Acton-Vale et Beaupré sont maintenant déménagées à Saint-Hyacinthe et Charlesbourg. Dans ce dernier cas, les As sont habitués aux déménagements : Duberger, Val-Bélair, arrêt d'un an, Beaupré et maintenant retour dans la banlieue immédiate de Québec. Seul le temps confirmera si les déménagements à Saint-Hyacinthe et Charlesbourg sont une bouée de sauvetage pour ces deux équipes. Asbestos et Pont-Rouge font très bien dans de petits marchés et ces franchises donnent la preuve qu'une saine administration peut compenser pour des revenus moindres. Je crois que les franchises de LaSalle et Windsor sont simplement en sursis et que la fin de leur existence approche à moins d'un puissant coup de barre de leur direction respective. Il faut cependant ajouter que Windsor est aussi dans un petit marché et pourrait transporter ses pénates ailleurs comme la rumeur a circulé pendant un certain temps.

Chaque équipe a son territoire réservé mais encore fait-il qu'il y ait une quantité réaliste de joueurs de calibre disponibles. Il ne faut pas oublier que la très grande majorité des joueurs ont un travail permanent. Ceci diminue grandement leur mobilité comme on l'a souvent constaté alors que des joueurs ont simplement refusé d'aller jouer pour des équipes trop éloignées de leur domicile. Personne ne peut les blâmer. Le hockey n'est qu'un hobby pour leur plaisir et aussi le nôtre.

Les amateurs de hockey senior peuvent cependant aider leur équipe favorite en achetant un abonnement de saison. Ceci sera un signe positif d'encouragement pour tous les joueurs et la direction de votre équipe surtout si elle fait partie du groupe 2 ou 3. Il est temps d'agir et de montrer que le succès du hockey senior vous tient à cœur. 

Tableau des assistances dans la LHSPQ en 2000-2001

 

     Régulier

   Régulier

 Séries

 Séries

Équipe

Total

Moyenne

Total

Moyenne

Acton-Vale

13598

618

3698

740

Asbestos

20661

939

6772

1129

Beaupré

15427

701

 

 

Granby

20665

939

 

 

Joliette

22690

1031

14367

1197

Jonquière

36239

1647

12195

2439

LaSalle

15396

700

2857

952

Laval

56120

2551

23117

3853

Pont-Rouge

20633

938

3200

1067

Saint-Georges

63094

2868

36200

3291

Saint-Laurent

25568

1162

12382

1548

Sorel

34615

1573

6245

2082

Thetford

47771

2171

20043

2227

Windsor

14272

649

1890

630

Total

406749

 

142966

 

Source : Sommaire des parties et certaines extrapolations.

Autres articles LNAH

Article de la saison 2005-06

 

Copyright © 1999-2007 - HockeyZonePlus.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction, complète ou partièle, interdite sans le consentement écrit de HockeyZonePlus.com
Commentaires, questions et suggestions?  Contactez nous!