Historique salarial de joueurs actifs et retirés de la LNH
(depuis  1989)
Entrez le nom de famille et cliquez sur  "Recherche" pour accéder à la base de données HockeyZonePlus

Stats de joueurs actuels et retirés
 (pro/mineur/amateur)
Entrez le nom de famille et cliquez sur "Recherche"pour accéder la base de données hockeydb.com

 

Richard Martel a encore faim
Par  Michel Tassé
15 avril 2004

Gouverneur des Saguenéens de Chicoutimi, Gervais Munger n’a surpris personne lorsqu’il a déclaré que la venue de Richard Martel a été le point tournant de la saison de l’équipe.

Par chez nous, on appelle ça une vérité de La Palice. Tous se souviendront que les Saguenéens n’allaient nulle part jusqu’à ce que Richard Martel, fin novembre, ne prenne la relève de René Matte derrière le banc. Et Martel, le temps de le dire, a ramené le club sur le chemin de la victoire, les Sags se permettant même de donner des sueurs froides à l’Océanic de Rimouski dans la course au championnat de la section Est.

Puis, la belle aventure des Saguenéens s’est poursuivie en séries. Après avoir éliminé les Foreurs de Val-d’Or, ils ont surpris les Screaming Eagles du Cap-Breton, provoquant ainsi l’euphorie chez leurs partisans.

Oui, Richard Martel peut dire mission accomplie. Mais voilà, il en veut plus. Le vétéran homme de hockey, c’est clair, a encore faim.

«C’est la quatrième fois que mes équipes atteignent la ronde demi-finale de la LHJMQ, souligne Martel, en entrevue à HockeyZonePlus.com. C’est bon, j’en suis fier, mais je ne me suis encore jamais rendu en grande finale. Et c’est là que je veux aller.»

Mais sur la route de la grande finale se trouvent les Olympiques de Gatineau, les champions du calendrier régulier de la LHJMQ. Non, la tâche ne s’annonce pas facile pour les Saguenéens.

«Tous le monde sait que les Olympiques représentent une excellente équipe et il est normal que la majorité des experts les favorisent pour l’emporter, reprend Martel. Mais l’idée de se retrouver à nouveau dans la camp des négligés fait quasiment mon affaire. Les équipes Cendrillon, vous savez, ne sont jamais favorites…»

Car Martel y croit, à ses Saguenéens. Il croit sincèrement qu’ils peuvent faire aux Olympiques le même coup qu’ils ont fait aux Eagles.

«On a beau tout analyser, affirmer que les Olympiques sont plus forts à telle position et à telle autre, c’est sur la glace que ça se joue. Si on joue avec la même intensité que face aux Eagles, si on porte attention à tous ces petits détails qui font la différence entre une victoire et une défaite, si on joue notre meilleur hockey, on peut battre Gatineau. J’y crois, oui.»

Martel n’est pas d’accord, toutefois, quand on lui dit que les Saguenéens n’ont pas de pression dans cet affrontement face aux Olympiques. Et si vous voulez le faire fâcher, suggérez-lui que son équipe a probablement remporté sa Coupe du Président en éliminant les Eagles.

«C’est tellement facile de dire que nous n’avons pas de pression. Rappelez-vous que les experts avaient les Saguenéens en haute estime en début de saison et que René Matte a perdu son job parce que l’équipe ne gagnait pas. Dans le fond, les Sags sont peut-être juste là où ils devraient être à l’heure où on se parle…»

N’empêche que Martel a sauvé la saison des Saguenéens. Certains diront même qu’il a sauvé le hockey à Chicoutimi. Et ce Chicoutimien pure-laine est fier d’avoir contribué à la relance de l’équipe de sa région.

«On a opéré un changement à 360 degrés, explique-t-il. Il a fallu redonner confiance aux joueurs, ramener la discipline dans le vestiaire et redéfinir la notion d’éthique de travail. Enfin, on a amené les gars à se reprendre en main. Il y a tellement d’affaires qui ne marchaient pas…»

Mais là, tout va bien au pays des Saguenéens. Reste à voir jusqu’où la bande à Richard Martel va étirer le plaisir ce printemps.

Copyright © 2004 - Michel Tassé - Tous droits réservés.

Autres articles Hockey Junior

Copyright © 1999-2007 - HockeyZonePlus.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction, complète ou partièle, interdite sans le consentement écrit de HockeyZonePlus.com
Commentaires, questions et suggestions?  Contactez nous!