Historique salarial de joueurs actifs et retirés de la LNH
(depuis  1989)
Entrez le nom de famille et cliquez sur  "Recherche" pour accéder à la base de données HockeyZonePlus

Stats de joueurs actuels et retirés
 (pro/mineur/amateur)
Entrez le nom de famille et cliquez sur "Recherche"pour accéder la base de données hockeydb.com

 

Les Olympiques auraient pu baisser les bras
Par  Michel Tassé
14 mai 2003

Il aura fallu huit mois et 647 matches de hockey avant que l’on sache finalement quelle équipe de la LHJMQ va accompagner les Remparts de Québec au 85e tournoi de la Coupe Memorial.

Les Olympiques de Hull sont devenus la toute première formation à remporter une septième partie de grande finale sur la route quand ils ont renversé les Mooseheads d’Halifax 7-2 au Metro Centre. Oui, chapeau à la troupe de Benoît Groulx!

Les Olympiques, c’est une des belles traditions de hockey junior du Québec et, surtout, c’est une tradition d’excellence. Année après année, on ne doit jamais compter le club de l’Outaouais pour battu et ce, même quand il est en période de reconstruction.

Au camp d’entraînement, de nombreux observateurs (moi le premier) prédisaient une saison extraordinaire aux Olympiques. Mais lorsqu’on a appris qu’Ales Hemsky allait passer l’hiver à Edmonton, on a revu nos prévisions.

Mais les dirigeants des Olympiques, eux, n’ont pas baissé les bras. Ils auraient pu, pourtant. Après tout, il y a de quoi être découragé quand vous apprenez, un bon matin, que vous devrez composer sans la présence de votre joueur numéro un.

Lancer la serviette, c’est exactement ce que les Saguenéens de Chicoutimi ont fait lorsqu’ils ont appris que Pierre-Marc Bouchard avait gradué avec le Wild du Minnesota. Désorganisés, ils ont immédiatement mis une croix sur la saison et l’hiver a été pas mal plus long que prévu au Saguenay.

Pendant ce temps, les hommes de hockey des Olympiques se sont retroussés les manches. Ils ont fait avec ce qu’ils avaient et, tranquillement, ils ont vu leur équipe progresser. Puis, ils ont effectué de bonnes transactions (Mathieu Brunelle, Tyler Reid, Jonathan Bellemarre). Et une fois rendus en séries, ils ont remporté une ronde, puis une deuxième, puis une troisième… et ils ont été couronnées champions.

Oui, chapeau!

Les Olympiques partent de loin, mais ils ne doivent surtout pas voir leur participation au tournoi de la Coupe Memorial comme un «boni». Ils doivent plutôt s’inspirer de leur formidable épopée du printemps pour viser encore plus haut. Les Talbot (quel leader!), Brunelle, Daoust, Lafrance et Cie ont encore des choses à accomplir.

Quant aux Remparts, ils partent bien sûr négligés. C’est normal. Mais ils ont eu plus d’un mois pour se préparer adéquatement et il reste qu’il y a de bons joueurs au sein de cette équipe. On parle ici d’une organisation fière, d’une organisation qui n’est sûrement pas intéressée à perdre la face devant le Canada tout entier.

En 2000, les Mooseheads d’Halifax, à titre de formation hôtesse, avaient atteint la demi-finale du tournoi de la Coupe Memorial après avoir été éliminés rapidement en séries éliminatoires. Ils avaient ainsi satisfait leurs partisans. Les amateurs de hockey de Québec seront-ils plus exigeants?

Éric Lavigne devra enfin garder son calme pendant le tournoi. Au cours de la série opposant son équipe au Drakkar de Baie-Comeau, il a montré des signes d’impatience inquiétants. Il y aura beaucoup de pression sur les Remparts à partir du 17 mai et l’entraîneur devra montrer l’exemple à ses joueurs, particulièrement dans les moments plus difficiles.

Amateurs de hockey junior, on se souhaite un beau tournoi!

Copyright © 2003 - Michel Tassé - Tous droits réservés.

Autres articles Hockey Junior

Copyright © 1999-2007 - HockeyZonePlus.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction, complète ou partièle, interdite sans le consentement écrit de HockeyZonePlus.com
Commentaires, questions et suggestions?  Contactez nous!