Historique salarial de joueurs actifs et retirés de la LNH
(depuis  1989)
Entrez le nom de famille et cliquez sur  "Recherche" pour accéder à la base de données HockeyZonePlus

Stats de joueurs actuels et retirés
 (pro/mineur/amateur)
Entrez le nom de famille et cliquez sur "Recherche"pour accéder la base de données hockeydb.com

 

Caractère, détermination et courage
Par Michel Tassé
27 mai 2002

Les Tigres de Victoriaville n'ont rien gagné à Guelph mais, à ne pas en douter, on se souviendra longtemps de leur épopée au 31e tournoi à la ronde de la Coupe Memorial.

Partis tout croche, les Tigres se sont relevés courageusement. Au fil des ans, les équipes de la LHJMQ nous avaient habitués "à fermer les livres" après avoir perdu leurs deux premiers matches. Encore une fois, la troupe de Mario Durocher nous a surpris par sa grande, par sa très grande force de caractère.

Les Tigres nous ont tous fait vibrer, lors de leur match de demi-finale face aux Otters d'Erie, quand ils ont transformé des déficits de 0-3 et de 2-4 en une dramatique victoire de 5-4, arrachée en prolongation sur un superbe but de Pierre-Luc Sleigher. Même les Ontariens qui remplissaient l'aréna de Guelph s'étaient rangés derrière les Québécois, qui ont eu droit à une belle ovation après qu'ils eurent complété leur retour qui, avouons-le, tenait quasiment du miracle.

Que vous soyez partisans des Foreurs de Val-d'Or, des Voltigeurs de Drummondville ou du Drakkar de Baie-Comeau, vous avez sûrement eu des frissons lorsque Sleigher a déjoué le gardien T.C. Aceti en surtemps. Tout d'un coup, tous les amateurs de hockey junior québécois avaient le logo des Tigres tatoué sur le coeur. Le moment était beau, le moment était fort.

Face au Ice de Kootenay, une équipe bien reposée, les Tigres avaient logiquement peu de chances de l'emporter en grande finale. Mais ils étaient tellement partis de loin, ces damnés Tigres, qu'on s'est mis à y croire, à penser que l'impossible était réalisable.

Les Tigres étaient toutefois à court de miracles. Les représentants des Bois-Francs étaient vidés (tant physiquement qu'émotivement) et le Ice, qui avait mal paru au tournoi de la Coupe Memorial à Halifax il y a deux ans, était débarqué à Guelph dans le but bien précis de remporter le gros trophée. C'était la "Mem Cup", comme disent les anglophones, ou rien du tout.

Les Tigres peuvent marcher la tête haute, c'est clair. En bout de ligne, leur mauvais départ leur a cependant coûté la Coupe Memorial et ça, joueurs et dirigeants le savent très bien. Qui sait ce qui serait arrivé s'ils ne s'étaient pas tant compliqués la vie, s'ils ne s'étaient pas présentés en grande finale épuisés après avoir disputé autant de matches en si peu de temps?

Ça, malheureusement, on ne le saura jamais.

Mais levons notre chapeau aux Tigres, dont on retiendra la force de caractère, le détermination et le courage.

On dit souvent qu'on se rappelle uniquement du nom des champions, que les finalistes sombrent rapidement dans l'oubli. Dans le cas des Tigres, ce ne sera définitivement pas vrai.

Copyright © 2002 - Michel Tassé - Tous droits réservés.

Autres articles Hockey Junior

Copyright © 1999-2007 - HockeyZonePlus.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction, complète ou partièle, interdite sans le consentement écrit de HockeyZonePlus.com
Commentaires, questions et suggestions?  Contactez nous!