Historique salarial de joueurs actifs et retirés de la LNH
(depuis  1989)
Entrez le nom de famille et cliquez sur  "Recherche" pour accéder à la base de données HockeyZonePlus

Stats de joueurs actuels et retirés
 (pro/mineur/amateur)
Entrez le nom de famille et cliquez sur "Recherche"pour accéder la base de données hockeydb.com

 

La victoire d'une "petite" équipe
Par Michel Tassé
13 mai 2002

À moins d'être un farouche partisan des Tigres, vous avez probablement perdu de l'argent avec la série finale de la LHJMQ. Car la grande majorité des amateurs de hockey junior, avouons-le, avaient misé un p'tit 2 $ sur le Titan.

Mais voilà, on ne peut jamais jurer de rien dans le monde du sport et c'est justement ce qui fait la beauté de celui-ci. Le Titan, que l'on croyait invincible, s'est incliné devant une belle équipe de hockey, une équipe que les observateurs (à commencer par l'auteur de ces lignes) ont eu tort de sous-estimer.

On croyait que les Tigres étaient vidés à la suite des sept matches qu'ils avaient disputés face aux Cataractes de Shawinigan dans le cadre de la finale de l'association Robert-Lebel. Mais c'était mal connaître les Victoriavillois, qui ont tôt fait de démontrer qu'il leur restait en masse de jus. En masse, en tout cas, pour réaliser l'improbable, voire l'impossible, c'est-à-dire renverser les champions du calendrier régulier, l'équipe qui avait éliminé les Screaming Eagles du Cap-Breton, le club identifié comme étant celui à battre en séries dans la LHJMQ.

Mario Durocher a encore prouvé qu'il était un gagnant, un vrai. Il y a deux ans, il avait conduit les Cantonniers de Magog à la conquête de la Coupe Air Canada. Il est maintenant à se demander comment les Tigres réussiront à expliquer à leurs partisans qu'ils laissent partir Durocher, que la rumeur envoie diriger les Castors de Sherbrooke, l'équipe de sa ville natale.

À ne pas en douter, les Tigres vont tenter de retenir Durocher, dont le contrat se termine à la fin de la présente saison. Reste à savoir s'ils auront les moyens ($$$) de le garder.

La victoire des Tigres est aussi la preuve que, contrairement au sport professionnel, les équipes évoluant dans de petits marchés peuvent espérer gagner dans la LHJMQ. On le sait, le club des Bois-Francs fonctionne depuis des années avec les moyens du bord, avec l'un des plus petits budgets d'opération du circuit Courteau.

D'ailleurs, lorsqu'est venu le temps de prendre l'avion pour aller disputer le cinquième match de la finale à Bathurst, les Tigres ont dû passer le chapeau dans la région afin de faire le voyage autrement que par autobus. Gênant, ont même dit certains observateurs.

On imagine mal les Mooseheads d'Halifax, les Remparts de Québec et l'Océanic de Rimouski faire ce genre de choses. Mais c'est un peu ce qui rend les Tigres sympathiques. On parle d'ici d'une "petite" équipe qui vient d'accomplir quelque chose de grand.

Le Titan? Il serait facile de dire qu'Adam Russo a arrêté de bloquer les rondelles, que Réal Paiement perd tout le temps en finale. Contentons-nous de dire qu'il a été battu par une équipe bourrée de talent, une équipe inspirée qui mise sur un paquet de leaders.

Comment se comporteront maintenant les Tigres à Guelph, site du tournoi de la Coupe Memorial? S'ils utilisent leur vitesse, si les Groulx, Lombardi, Mallette, Vermette, Brunelle et Cie ne se laissent pas intimider, les amateurs de hockey des Bois-Francs peuvent définitivement se permettre de rêver.

Et les amateurs de hockey junior québécois aussi.

Copyright © 2002 - Michel Tassé - Tous droits réservés.

Autres articles Hockey Junior

Copyright © 1999-2007 - HockeyZonePlus.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction, complète ou partièle, interdite sans le consentement écrit de HockeyZonePlus.com
Commentaires, questions et suggestions?  Contactez nous!