Historique salarial de joueurs actifs et retirés de la LNH
(depuis  1989)
Entrez le nom de famille et cliquez sur  "Recherche" pour accéder à la base de données HockeyZonePlus

Stats de joueurs actuels et retirés
 (pro/mineur/amateur)
Entrez le nom de famille et cliquez sur "Recherche"pour accéder la base de données hockeydb.com

 

Olivier Proulx se défend
Par Michel Tassé
7 février 2002

Le 12 septembre dernier, dans le cadre de sa première chronique de la saison, l'auteur de ces lignes posait la question suivante: les Voltigeurs de Drummondville répondront-ils enfin aux attentes?

Cinq mois plus tard, Daniel Bissonnette a payé le prix parce que les Voltigeurs, encore une fois, ne livrent pas la marchandise. Est-ce que le très expérimenté Jos Canale réussira là où Bissonnette a échoué? On verra.

Au cours de la dernière semaine, il a souvent été dit et écrit que les Voltigeurs sont talentueux, très talentueux, mais qu'ils ne sont pas faciles à diriger. On parle de têtes fortes, de joueurs à la réputation douteuse à l'extérieur de la patinoire, etc.

Le problème des Voltigeurs se trouve-t-il dans le vestiaire?

"Je ne le sais pas, mais je commence à être fatigué d'être identifié comme une tête forte, comme un faiseur de trouble professionnel, lance irrité Olivier Proulx, le meilleur marqueur des Voltigeurs. Une ou deux fois, ça peut aller, mais à la longue, ça finit par être tannant!"

Car Proulx sait fort bien qu'on chuchote son nom à chaque fois qu'on parle de trouble-fête dans le vestiaire des Voltigeurs. Maxime Bouchard et Martin Autotte le savent également.

"C'est dérangeant, ajoute-t-il. Moi, tout ce que je veux, c'est aider mon équipe à gagner des matches. Je suis un joueur de caractère, pas un faiseur de trouble."

Proulx a hérité de cette réputation tandis qu'il portait l'uniforme des Screaming Eagles du Cap-Breton. Il aurait demandé plus d'une fois à être échangé et on a raconté qu'il n'avait pas une très bonne relation avec l'entraîneur Pascal Vincent.

"Les Screaming Eagles ont laissé courir des rumeurs à mon sujet. C'est plate, mais je ne veux pas revenir sur le passé."

Alors, tournons-nous vers l'avenir! Les Voltigeurs vont-ils jouer à la hauteur de leur talent avec Jos Canale derrière le banc?

"Notre équipe, c'est clair, est capable de réaliser de belles choses, mentionne Proulx. D'ici à la fin de la saison, nous allons surtout nous concentrer à assimiler le système de jeu de Jos. Rendus en séries, je pense toutefois qu'il faudra prendre les Voltigeurs très au sérieux. Y'a tellement de bons joueurs ici..."

Effectivement, ce n'est pas les bons joueurs qui manquent à Drummondville. Quand une équipe aligne des éléments comme Proulx, Bouchard, Frédéric Faucher, Sébastien Laprise, Jean-François Racine et Cie, elle devrait se battre pour le championnat de sa conférence, rien de moins. Au lieu de ça, les Voltigeurs ne jouent même pas pour ,500!

"Il faut être plus forts mentalement, dit encore Proulx. Trop souvent, cette saison, nous n'avons pas été capables de nous relever après une défaite."

Proulx, qui a de bonnes chances d'atteindre le plateau des 100 points pour la première fois de sa carrière, aimerait bien faire un bout de chemin en séries avec les Voltigeurs. Car s'il n'en tient qu'à lui, il en est à ses derniers milles dans les rangs juniors.

"J'en suis à ma quatrième saison et il sera bientôt temps de passer à autre chose. J'aimerais jouer dans la Ligue américaine l'an prochain. En tout cas, je n'ai vraiment pas le goût de revenir dans la LHJMQ comme joueur de 20 ans."

Ça a au moins le mérite d'être clair.

HORS-JEU: Qui veut encore la tête de Chouinard?

Un peu avant les Fêtes, plusieurs partisans des Remparts de Québec réclamaient à grands cris le congédiement pur et simple de Guy Chouinard. Le club ne marquait pas de buts, les gardiens étaient ordinaires et l'esprit d'équipe n'était pas terrible, disait-on.

Mais voilà que, à moins de deux mois du début des séries éliminatoires, les Remparts bataillent pour la tête de la section Est avec Chicoutimi, Baie-Comeau et Rimouski. Que les choses changent vite dans le merveilleux monde du hockey junior!

Certains diront, avec raison, que la transaction qui a amené Chris Montgomery et Karl Saint-Pierre à Québec en provenance de Montréal a transformé les Remparts. Mais se pourrait-il aussi que le vieux Guy, l'entraîneur qui compte le plus de victoires dans l'histoire de la LHJMQ, avait juste besoin d'un peu de temps pour développer ses jeunes joueurs?

Que ceux qui veulent encore la tête de Guy Chouinard se lèvent!

Copyright © 2002 - Michel Tassé - Tous droits réservés.

Autres articles Hockey Junior

Copyright © 1999-2007 - HockeyZonePlus.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction, complète ou partièle, interdite sans le consentement écrit de HockeyZonePlus.com
Commentaires, questions et suggestions?  Contactez nous!