Historique salarial de joueurs actifs et retirés de la LNH
(depuis  1989)
Entrez le nom de famille et cliquez sur  "Recherche" pour accéder à la base de données HockeyZonePlus

Stats de joueurs actuels et retirés
 (pro/mineur/amateur)
Entrez le nom de famille et cliquez sur "Recherche"pour accéder la base de données hockeydb.com

 

Un pied de nez à la LHJMQ
Par Michel Tassé
25 juin 2001

Il y a bien des façons de fêter la Saint-Jean-Baptiste, la fête nationale des Québecois. Le Canadien a décidé de célébrer le tout en ignorant complètement le produit de la LHJMQ, en fin de semaine en Floride, à l'occasion du repêchage de la Ligue nationale.

Ainsi, pour la première fois de son histoire, le Canadien n'a sélectionné aucun Québécois lors du grand encan estival. Aucun Québécois et aucun joueur évoluant dans la LHJMQ. Certains dirigeants du circuit Courteau ont d'ailleurs mal réagi devant ce " boycotte " du Tricolore.

En tentant de défendre son organisation, le directeur-gérant du Canadien, André Savard, a fait pire : " On aurait pu faire le jeu politique et réclamer un Québécois pour la forme en neuvième ronde. Mais on a préféré être fidèle à notre liste même si je savais que les critiques allaient venir ", a-t-il déclaré aux journalistes qui lui posaient des questions.

Faut-il comprendre que le Canadien aurait fait la charité à la LHJMQ en repêchant un de ses joueurs avant de quitter le National Car Rental Center?

Le Canadien a toujours encouragé le produit de la LHJMQ, diront certains, et c'est vrai. Tout de même, qu'aucun joueur du circuit Courteau n'ait intéressé la Flanelle est difficile à concevoir. Très difficile même.

Un total de 26 joueurs de la LHJMQ ont malgré tout trouvé preneur en fin de semaine, soit cinq de plus que l'an dernier. À l'heure où les équipes de la Ligue nationale sont fascinés par les patineurs européens, il s'agit d'un score très respectable.

Tel que prévu, Pascal Leclaire, que le Rocket de Montréal a récemment acquis des Mooseheads d'Halifax, a été le premier joueur de la LHJMQ à être réclamé. Classé meilleur espoir chez les gardiens en Amérique du Nord, Leclaire a connu une saison en dents de scie et le fait qu'il ait été sélectionné aussi tôt qu'au huitième rang par les Blue Jackets de Colombus constitue une certaine, mais agréable surprise.

Évidemment, le repêchage fait toujours des malheureux. Comme Chris Montgomery, du Rocket. En entrevue à Canoë, l'année dernière, il m'avait confié que son objectif était d'être choisi dès la première ronde en 2001. Or, Montgomery a été boudé par les 30 équipes de la Ligue nationale en fin de semaine. Une amère déception qu'il peut transformer en source de motivation s'il a du caractère.

Ce qui nous frappe enfin, lorsqu'on analyse le repêchage de la fin de semaine, c'est que 13 des 26 joueurs de la LHJMQ qui ont été sélectionnés ne sont pas des Québécois. Par exemple, l'Océanic de Rimouski a vu quatre de ses joueurs (Tomas Malec, Aaron Johnson, Brent MacLellan et Ryane Clowe) être appelés. Malec est Slovaque et les trois autres viennent des Maritimes.

Le visage de la Ligue nationale change. À ne pas en douter, celui de la LHJMQ change aussi.

Copyright © 2001 - Michel Tassé - Tous droits réservés.

Autres articles Hockey Junior

Copyright © 1999-2007 - HockeyZonePlus.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction, complète ou partièle, interdite sans le consentement écrit de HockeyZonePlus.com
Commentaires, questions et suggestions?  Contactez nous!