HockeyZone
HockeyZonePlus.com


     

Salary History of a NHL player
Enter  last name and click on  "Search" to access HockeyZonePlus' database

Stats of a player
 
(pro/minor)

Enter last name and click on "Search" to access hockeydb.com's database

 

 

 

 

 




Avant de devenir instructeur dans la LHJMQ, la LAH et la LNH, Pat Burns a été policier en Outaouais.  Prépare-t'il sa 3e carrière en tant qu'humoriste?

L’instructeur des Bruins au sujet de Raymond Bourque :

"Je l’ai vu faire des pushups avant une partie pendant que des jeunes se jouaient après les orteils ou se coupaient les ongles d’orteils. C’est ça. C’est là que tu vois la différence."

Début mai 1998
Invité à commenter l'article d'un journal torontois qui mentionnait qu'après avoir perdu la Coupe du Monde aux mains des américains au Centre Molson, les canadiens Wayne Gretzky, Mark Messier et Paul Coffey se sont retrouvés Chez Parée (club de danseuses nues près du Centre Molson), Pat Burns disait:

"Ils peuvent bien faire se qu'ils veulent après les matches. En autant qu'ils n'étaient pas là entre la deuxième et la troisième période, c'est pas des affaires de personne!"

20 septembre 1996
Expliquant pourquoi Jason Allison a été muté sur une autre ligne que la première, l’instructeur des Bruins dit:

"Il y a trois choses de sûres dans la vie. Vous allez payer des taxes, vous allez mourir et je vais changer les lignes."

Avril 1999
Lors des séries éliminatoires contre les Sabres de Buffalo, l’instructeur des Bruins, exaspéré de devoir faire face à des questions concernant le gardien étoile des Sabres, Dominik Hasek:

"Je pense qu’il a donné une couple de buts cette saison. A ce que je sache, sa moyenne de buts contre n’est pas de 0.00."

7 mai 1999
Au sujet de la tradition, à Détroit, consistant à lancer des pieuvres sur la glace lors des séries éliminatoires:

"Une fois, à Détroit, on m’a lancé une pieuvre dessus. C’était la chose la plus dégueulasse qui m’est jamais arrivé. Je l’ai reçu à l’arrière de la tête et tout le jus me dégoulinait dans le cou. C’était dégueulasse!"

Début mai 1999
Quand il a été engagé par les Bruins de Boston :

"Diriger les Bruins, c’est comme aller à la chasse à l’ours avec un couteau à beurre."

Les journalistes demandent à Burns de commenter l’incident impliquant Latrell Sprewell, de la NBA, qui avait tenté de faire un mauvais parti à son entraineur :

"Si un de mes gars veut me donner un coup de poing, ç’a besoin d’être un gros coup de poing, parce que sinon, si je trouve une roche, un batôn ou un morceau de bois autour de moi, ça va swinger en criss..."

Un journaliste demande à l’instructeur où se trouve la salle d’exercice de l’hotel :

"Vous me demandez où est la salle d’exercice??"

Fin février 1997
Quand des gens suggèrent à l’instructeur des Bruins qu’il pourrait gagner son 3e titre d’instructeur de l’année de la ligue:

"Non... ils te donnent juste $1,200 avec ça."

Mi-octobre 1997
L’instructeur des Bruins après que Jason Allison, qui n’est pas reconnu pour être un bagarreur, se soit battu avec Keith Tkachuk, une des vedettes des Coyotes:

"Ca ne me dérange pas s’il se bat avec Tkachuk. Je ne veux pas qu’il se batte avec des bozos. S’il est pour se battre, qu’il le fasse avec les Tkachuks, les Roenicks mais qu’il ne perde pas son temps avec des gars comme Quint ou Doan."

Début mars 1999

 

Copyright © 1999-2003 - François Coulombe - All Rights Reserved.
Comments, questions and suggestions? Contact us!